ARNO RACH

Arno Rach, né le 22 novembre 1963 à Liège, est un artiste franco-belge. Il est considéré comme un théoricien important du monstre avant la création du génial "Summer Monster Festival".

Biographie : 

Issus d’une famille de collectionneurs, Arno Rach passe les quinze premières années de sa vie à Liège, avant d'émigrer à Paris. Il choisit d’étudier les lettres classiques et les humanités, avant d'intégrer l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris. Très vite, il s'intéresse à la figure du monstre à travers les arts, et publie des articles tels que "Monstres androcéphales et imagerie médiévale" ou "La figure du monstre dans la céramique perse."

Néanmoins, ces écrits et ces œuvres ne parviennent pas à convaincre, et Arno Rach quitte les Beaux-Arts au cours de sa 3e année, pour s'installer en tant qu'artiste indépendant. Il continue à produire de nombreux écrits sur le Monstre, et construit notamment plusieurs Maisons des Horreurs en Ile de France, à l’occasion de fêtes foraines ou de festivals.

En 2018, il publie En(quête) du Monstre, où il raconte sa quête du monstre parfait et la création du "Summer Monster Festival" en collaboration avec l’association Mystery Rain.

Un extrait d'En(quête) du Monstre : 

 

« Monstre. Nom masculin.


S’enracine dans le latin monstrum, ou devrais-je dire, «avertissement des dieux». Cette
parentalité au divin vous décontenance ? Ce n’est point mon cas… Une nouvelle preuve, s’il n’en fallait, de la manière dont l’humanité a distordu la réalité au gré des siècles, transformant une humilité antique face aux mystères du monde en un sujet de discorde et de dégoût.

 

C’est dans cette réhabilitation du céleste, du prodige et du présage que ma quête s’inscrit. Je n’entends pas faire fi de l’histoire du monstre, des récits fantastiques et fictions populaires qui ont alimenté les imaginaires depuis des siècles ; mais au contraire m’appuyer sur les consciences collectives pour réinventer le concept, et par-delà interroger les codes et les sensibilités de la société.


C’est là que le festival prend toute son importance. En créant un lieu d’expérimentation
du monstre, en faisant réfléchir la multitude sur le concept de monstruosité, j’arriverai à en percevoir toutes les altérités, les paradoxes et les complexités, et à les combiner pour adresser les peurs les plus secrètes.


Sous couvert d’un format ludique et créatif, ce sera l’occasion de bousculer les codes et les normes. Et surtout, de créer mon monstre. L’incarnation de l’horreur sous sa plus belle perfection. »


Arno Rach, (En)Quête du Montre, Prologue

SUMMER MONSTER FESTIVAL© par Arno RACH en association avec MYSTERY RAIN.